Au fil de mes consultations en naturopathie auprès des femmes, j’ai fait un constat qui me semble important : Très peu d’entre elles connaissent vraiment le fonctionnement de leur cycle féminin. Sujet tabou il y a encore peu de temps, le corps féminin prend petit à petit sa place et nous nous accordons la possibilité d’en connaître toutes ses richesses.

Pourquoi mieux connaître son cycle grâce à la naturopathie ?

  • Comprendre la complexité qui se joue chaque mois dans notre corps de femme.
  • Mettre des mots sur les maux du cycle, les douleurs de règles, le fameux syndrome prémenstruel etc.
  • Comprendre l’aspect cyclique inhérent à notre féminité.
  • Connaître des actions à mettre en place aux différentes phases du cycle pour mieux vivre ces moments parfois difficiles.

La vie est un cycle, qui se renouvelle sans arrêt. Les saisons qui sans cesse nous reviennent, le cycle de la vie qui ne cesse de recommencer encore et encore. Notre corps de femme est une belle représentation de ce cycle vital.

Les 4 phases du cycle féminin

Chaque mois, nous traversons quatre phases qui se renouvellent – en général – jusqu’à la ménopause. Je n’aborderai pas ici la question des cas spécifiques, des troubles menstruels, des grossesses, et de la ménopause, qui modifient ce cycle.

BONNE IMAGE
Source : créé par Fanny Menou

Chaque étape du cycle a un impact sur le prochain. Avez-vous déjà remarqué que les mois de grand stress, ou de mauvaise alimentation, vos règles étaient plus douloureuses ? Parfois absentes ? Parfois avec des saignements très abondants ?

Tout ce qui va avoir un impact sur vos hormones va directement influencer votre cycle. Vous lirez prochainement sur ce blog un article sur le lien entre stress et cycle menstruel. L’idée ici, est d’ANTICIPER ! 

Munissez-vous d’une application qui permet de comprendre vos cycles – tel que Clue ou Menstrual Period Tracker – J’utilise personnellement Clue que je trouve parfaite pour voir en un coup d’œil où j’en suis dans mon cycle, à quel moment seront mes prochaines règles…  On peut aussi indiquer les symptômes ressentis pendant les différentes phases. 

cycle clue
Exemple de présentation de l'application @Clue

Quand vous avez compris les différentes phases de votre cycle, vous êtes en mesure :

– De savoir quand vont arriver vos règles.

– De connaître votre période de fécondité et d’ovulation, notamment en cas de projet bébé.

– De suivre vos troubles prémenstruels.

– De maîtriser sa contraception, par la symptothermie notamment.

 

Le rôle clé de l'alimentation

Lors d’une consultation de naturopathie autour du cycle féminin, on fait d’abord le point sur votre alimentation. On regarde ensemble l’impact qu’elle peut avoir sur votre cycle. Je vous apporte alors des bases d’alimentation en fonction de ses phases.

Par exemple : Lors de la phase folliculaire – juste après les règles – notre objectif principal sera d’aider au bon développement des follicules et de reminéraliser l’organisme suite à la perte de sang durant les règles.

Notre besoin est : Des aliments riches en vitamines, glucides complexes, oméga 3, protéines et fer.

On va alors consommer : Des légumes racines ( patates douces, betteraves etc.), des fruits et légumes frais de saison, des œufs au jaune coulant, des oléagineux ( noisettes, amandes, noix de cajou, noix du brésil etc.), des céréales complètes et des lentilles.

Les plantes des femmes

Les plantes médicinales en phytothérapie sont d’une aide précieuse au quotidien. Voici trois exemples souvent utilisés en naturopathie de la femme :

  • L’ortie Urtica dioica, est une plante de choix pour reminéraliser l’organisme et lutter contre la fatigue pendant et après les règles. Elle est riche en fer et en minéraux. Attention à ne pas l’utiliser en cas de trouble rénaux.
  • Le framboisier Rubus idaeus est souvent utilisé pour réguler le cycle au niveau hormonal. Il permet de réguler le cycle, le syndrome prémenstruel et d’atténuer les crampes. Le bourgeon de framboisier est mon utilisation favorite. C’est ce qu’on appelle la gemmothérapie.
  • La mélisse, quant à elle, apaise le stress, les insomnies et les maux de ventre d’origine nerveuse. Cette plante calmante est une alliée lors de la phase prémenstruelle et durant les règles.

Il est toujours préférable de consulter un professionnel qui pourra vous orienter vers la plante adaptée à votre besoin, sans risque de contre-indications. Je vous propose un accompagnement global en naturopathie afin de créer ensemble un programme personnalisé.

Les huiles essentielles et les hydrolats sont un grand renfort pendant le cycle. Puis parfois, cela ne suffit pas, alors des conseils de micro-nutrition s’imposent. Cela diffère d’une personne à l’autre.

Le plus adapté est toujours un conseil individualisé qui prends en compte le mode de vie de la personne, ses antécédant médicaux. S’adresser à un professionnel permet aussi de ne pas faire d’erreur quant à l’utilisation des plantes si particulières.

Pour aller plus loin

Sans titre (28)

Connaître les phases de son cycle et comment on se sent dans chacune d’elle permet aussi d’organiser son quotidien. Connaître la date de son premier jour de règle à l’avance permet par exemple de ne pas prendre rendez-vous pour un entretien d’embauche important ce jour précis !

Au contraire, savoir que c’est dans la période de fécondité que vous êtes la plus sociable, la plus efficace, la plus concentrée, pourquoi ne pas organiser une réunion importante à ce moment-là ? La rédaction d’un dossier qui demande toute votre implication ?

Cette façon de voir les choses permet aussi de sortir du shéma qui nous fait penser que le cycle est un poids dans quotidien et qu’il nous freine dans nos activités. Il demande seulement à être mieux connu. 

Vos période de règles ne sont pas une fatalité : Ce moment de retour sur soi est essentiel pour repartir de plus bel pour un nouveau mois. Profitez en, quand vous le pouvez, pour en faire moins, vous reposer, lire, écrire. C’est souvent un moment idéal pour l’introspection.

Dites moi en commentaire si un article sur la symbolique des différentes phases du cycle féminin vous intéresse !

N’oubliez pas que ces conseils ne remplacent pas un avis médical. En cas de douleurs fortes, de saignements abondants ou tout autres gènes durant votre cycle, le mieux est de consulter votre médecin traitant, une sage-femme ou une/ un gynécologue.

D’ici là, prenez soin de vous !

Je suis Fanny Menou

Naturopathe et Réflexologue, passionnée par l’accompagnement de la santé des femmes.

Je vous reçois au 25 avenue de Royat à Chamalières et en téléconsultation, dans la bonne humeur et la bienveillance.

Je suis membre du SPN, le Syndicat des Professionnels de la Naturopathie. 

Vous pourriez également aimer

2 commentaires

  1. Merci pour toutes ces infos ! C’est vraiment intéressant ! j’aurais une question ? Pourrais-tu nous parler de contraception non hormonal pour les personnes ayant des douleurs et flux très très important ? Un article sur les astuces pour les douleurs de règles peut-être ? ^^

    1. Bonjour, merci pour ton commentaire ! Même si mes conseils ne remplaceront pas ceux d’une sage-femme ou d’un gynécologue pour la contraception, je parlerai rapidement de la symptothermie ! Une méthode passionnante utilisée comme contraception quand on la maitrise bien, mais qui permet aussi de se reconnecter à son corps féminin ! Pour les douleurs de règles, l’alimentation anti-inflammatoire est primordiale. Je reviendrais dessus bientôt 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *